Infatigable entrepreneur de 60 ans passionné par l'aviation et la navigation, Alain Thébault avait battu en 2009 le record absolu de vitesse à la voile avec son Hydroptère (un trimaran futuriste) en atteignant 51,36 noeuds (95 km/h) au large d'Hyères (F).

Aujourd'hui, ce Breton installé dans le canton de Vaud, qui avait notamment bénéficié d'un laboratoire de l'EPFL pour préparer son record, se lance dans une nouvelle aventure avec e-nemo. Elle est portée par sa société Libryd, basée à Genève, et une douzaine d'associés avec lesquels il espère commercialiser, à terme, quelque 200 bateaux électriques volants au design novateur capables de filer sur l'eau à 35 noeuds, sur une structure essentiellement en aluminium largement recyclable.

également interessant
 
 
 
 
 
 

De quoi mettre, par exemple, Evian à une quinzaine de minutes de Vevey et de séduire une clientèle pressée, sensible à l'écologie et... aisée. "Il faut faire bouger les lignes", explique à Keystone-ATS le volubile entrepreneur, dont la dernière trouvaille se veut clairement disruptive.

Deux I-Pads, un joystick

E-nemo, à partir d'une vitesse de 7 ou 8 noeuds, est capable de s'élever plusieurs dizaines de centimètres au-dessus de l'eau, de quoi réduire "la traînée hydrodynamique" de 40% environ et de filer à toute allure. Le foil rétractable soulève la coque à la hauteur désirée, en fonction des vagues, le tout étant piloté par deux I-Pad et un joystick. Le pilotage se veut aisé et "nécessite un simple permis de bateau", explique M. Thébault. L'autonomie est de 120 km.

Deux cadres dirigeants d'une multinationale veveysanne résidant du côté d'Evian s'apprêtent à prendre possession, en "sharing" (partage), d'un premier exemplaire dès le printemps prochain. Une version "business" à six places est prévue, ainsi qu'une option spécialement destinée aux excursions, pour les hôtels par exemple.

"Révolution nécessaire"

Alain Thébault et son équipe d'ingénieurs se sont associés avec l'équipementier automobile Saint Jean Industries, un grand industriel de l'aluminium avec lequel l'entrepreneur espère accélérer la "nécessaire révolution technologique".

E-nemo n'est pas à la portée de toutes les bourses. Disponible en pré-commande, il doit être commercialisé à un prix autour de 300'000 francs. Alain Thébault espère lever encore 5 millions de francs pour booster son projet.

Bien qu'ayant essuyé plusieurs revers dans sa riche carrière d'inventeur-entrepreneur, le fringant sexagénaire déjà à l'origine de SeaBubbles (hydroptère avec passagers) et de The Jet, un bateau volant à propulsion à hydrogène, compte bien faire décoller son nouveau rêve grâce au formidable écosystème scientifique et entrepreneurial qu'il dit avoir trouvé dans l'Arc lémanique.