L'investissement permettrait de faire passer la production d'électricité photovoltaïque de 0,2 gigawatt à plus de 1,2 gigawatt, selon le communiqué paru mardi. De quoi produire 1,5 milliard de kilowattheures ou l'équivalent des besoins annuels de plus de 300'000 foyers suisses.

Cette opération doit contribuer à "un approvisionnement en électricité durable et sûr, en particulier en hiver", souligne Axpo. Elle a été rendue possible par l'allègement temporaire des conditions cadres politiques pour les installations dans les Alpes ainsi que "les prix de marché élevés de l'électricité", a précisé son directeur général Christoph Brand, cité dans le document.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Fin septembre, les Chambres fédérales ont adopté une loi urgente en faveur du développement de grandes installations photovoltaïques, notamment en montagne. Axpo plaide pour des "conditions-cadres sûres" pour poursuivre ce développement.

En montagne, "l'offensive solaire" se déploiera sur des infrastructures et des installations sur surfaces libre, quand sur le Plateau, des panneaux seront fixés sur les toits de bâtiments industriels, d'immeubles et aussi sur des surfaces libres.

"Les installations solaires au-dessus de la mer de nuage fournissent en hiver environ trois fois plus d'électricité que des installations comparables sur le Plateau suisse", assure Axpo.

Le plan sera mis en oeuvre par sa filiale CKW. Les forces motrices de Suisse centrale s'appuieront à leur tour sur "la vaste expérience et les économies d'échelle" de son homologue française Urbasolar.

L'énergéticien, basé à Baden, indique qu'une prochaine installation photovoltaïque doit voir le jour près du lac de barrage Lai da Nalps, sur la commune de Tujetsch dans les Grisons. Les travaux doivent débuter au printemps 2024 et la mise en service est attendue à l'automne 2025.

Il met aussi en avant la plus grande centrale solaire de Suisse, opérationnelle depuis fin août au Muttsee dans le canton de Glaris, à 2500 mètres d'altitude. Elle doit produire annuellement 3,3 millions de kilowattheures, dont la moitié en hiver.