Le projet, adopté en conseil des ministres, prévoit plus de 21 milliards d'euros au titre des mesures de soutien aux ménages et entreprises face à la flambée des prix de l'énergie, sur un total de près de 35 milliards d'euros de dépenses.

Le budget est "prudent et réaliste" ainsi que "durable pour les finances publiques", tenant compte de la situation économique, notamment internationale, assure le gouvernement dans un communiqué.

également interessant