D'août à octobre, la compagnie aérienne a enregistré une perte nette de près de 1,2 milliard de couronnes suédoises (environ 108 millions de francs) pour le quatrième trimestre de son exercice décalé, supérieure de 66% par rapport à celle subie sur la période août-octobre 2021.

Le chiffre d'affaires a lui progressé de 84%, totalisant 10,6 milliards de couronnes. Sur l'exercice entier, il s'élève à près de 31,8 milliards de couronnes.

également interessant
 
 
 
 
 
 

"Pendant le quatrième trimestre, nous avons enregistré le nombre le plus élevé de passagers depuis le début de la pandémie" de Covid-19, s'est félicité le directeur général de la compagnie, Anko Van der Werff, soulignant une demande "saine" tout l'été.

Le dirigeant a ajouté que SAS se préparait à des recrutements et réembauches en prévision de la prochaine saison estivale, afin de répondre à l'augmentation de la demande.

En difficulté financière, le transporteur aérien avait été placé en juillet sous le régime de protection de la loi américaine sur les faillites. Ce dispositif permet à une entreprise qui n'arrive plus à rembourser sa dette de se restructurer à l'abri de ses créanciers tout en poursuivant ses activités.

SAS prévoit que ce processus s'achèvera pendant la seconde moitié de l'année 2023.

La compagnie, dont les deux plus gros actionnaires sont le Danemark et la Suède, avec 21,8% du capital chacun, avait également annoncé mi-août la conclusion d'un accord lui garantissant un prêt de 700 millions de dollars pour lui permettre de mener à bien sa restructuration.

Vers 09H30 (08H30 GMT), à la Bourse de Stockholm, le titre de SAS prenait 0,5%, à 0,62 couronnes (soit 0,05 euros) dans un marché en légère hausse (+0,81%).