Anwar Ibrahim, longtemps relégué dans l'opposition, est devenu le Premier ministre de la Malaisie le 24 novembre dernier, après avoir formé une alliance de partis suite à une élection sans clair vainqueur. Il a ensuite remporté un vote de confiance au parlement pour renforcer sa position.

Le nouveau dirigeant malaisien a rencontré le président indonésien Joko Widodo lundi à Bogor, au sud de la capitale Djakarta, et a remercié son hôte pour le soutien qui lui avait apporté l'Indonésie.

également interessant
 
 
 
 
 
 

"C'est un peu personnel, M. le président. Quand j'étais dans une situation difficile, vivant dans l'incertitude et en souffrance, l'Indonésie m'a accueilli comme un vrai ami", a-t-il remarqué devant les journalistes après la rencontre.

Huile de palme, secteur "discriminé"

Joko Widodo a souligné que les deux pays d'Asie du Sud-Est, les deux principaux pays exportateurs d'huile de palme, allaient renforcer leur alliance contre les "discriminations" à l'encontre du secteur, fortement critiqué par les défenseurs de l'environnement pour son rôle dans la déforestation.

"Nous avons convenu de renforcer la coopération à travers le Conseil des pays producteurs d' huile de palme (CPOPC) pour renforcer le secteur de l'huile de palme", a-t-il déclaré.

L'UE veut lutter contre la déforestation

L'Union européenne a annoncé un accord le mois dernier pour interdire l'importation de plusieurs produits comme le soja ou l'huile de palme, lorsqu'ils contribuent à la déforestation.

L'Indonésie, comme la Malaisie, avaient déjà engagé des recours devant l'OMC pour arbitrer le conflit commercial qui les oppose à l'UE sur les restrictions européennes à l'utilisation des biocarburants à base d'huile de palme, également liées à la déforestation.

Nouvelle capitale

Le dirigeant indonésien a également salué l'intérêt manifesté par des sociétés malaisiennes pour investir dans le projet de nouvelle capitale sur l'île de Bornéo. Les responsables ont aussi évoqué le commerce bilatéral, les différends sur leur frontières communes et la crise en Birmanie.

L'Indonésie, plus grande économie de la région, préside cette année l'Association des pays d'Asie du Sud-Est (Asean), dont la Birmanie est membre, avec un sommet prévu des dirigeants de l'organisation en novembre.

Les droits des travailleurs migrants étaient aussi au menu après que l'Indonésie a suspendu temporairement l'an dernier le recrutement de ses ressortissants par la Malaisie faute de cadre légal satisfaisant.