"Dans les entretiens que nous avons menés, il a été reconnu au niveau international que la solution trouvée a permis d'éviter une crise financière internationale", a déclaré la ministre des finances devant les médias dans la capitale américaine.

Le fait que les autorités helvétiques - à savoir la Banque nationale suisse (BNS), la Finma et le Conseil fédéral - ont trouvé une solution rapidement et de manière énergique a été "extrêmement apprécié et reconnu" par l'ensemble des interlocuteurs, a-t-elle souligné.

également interessant
 
 
 
 
 
 

La ministre des finances s'est rendue à Washington juste après la session extraordinaire des Chambres fédérales consacrée à Credit Suisse. Elle a accueilli avec sérénité le rejet par le Parlement des garanties fédérales de 109 milliards de francs pour les deux grandes banques.

"La situation juridique est claire", a-t-elle dit. "Nous devions soumettre ces garanties au Parlement, mais elles avaient déjà été engagées par la Délégation des finances. Pour cette raison, un non du Parlement n'aura pas de conséquence", a-t-elle souligné.

La St-Galloise a également souligné qu'il faudra continuer à ½uvrer activement à l'élaboration du règlement international en vue de garantir la stabilité des marchés financiers.