Dans le cadre de cet accord, Disney investira jusqu'à 17 milliards de dollars (environ 15,2 milliards de francs) au cours des dix à vingt prochaines années pour développer ses immenses complexes hôteliers et parcs d'attractions dans la région d'Orlando, précise un rapport de l'organisme.

Le conseil d'administration de cette structure, qui gère la circonscription englobant le Walt Disney World Resort, le plus grand parc Disney au monde, a approuvé mercredi l'accord à l'unanimité, selon une vidéo de leur réunion.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Il «bénéficiera à l'économie du centre de la Floride, en créant de nouveaux emplois et en générant de nouveaux revenus au niveau local et de l'Etat», selon le rapport.

Cet accord prévoit également la création d'un cinquième parc à thème «majeur» dans la région, selon des médias américains.

Il «nous permet d'investir des milliards de dollars dans Walt Disney World Resort, de soutenir la croissance de cette destination touristique mondiale, d'alimenter l'économie de la Floride et d'offrir à nos visiteurs des expériences encore plus mémorables et extraordinaires», a salué Jeff Vahle, président du parc Disney World à Orlando.

Le gouverneur républicain de Floride Ron DeSantis et Disney étaient engagés dans un bras de fer juridique depuis 2022.

Disney s'était attiré les foudres du très conservateur gouverneur en dénonçant son projet de loi visant à restreindre l'enseignement des sujets en lien avec l'orientation sexuelle dans les écoles primaires de Floride.

Le gouverneur avait en réaction supprimé le statut spécial de Disney dans son Etat, mettant fin aux avantages dont le parc d'attractions bénéficiait depuis les années 1960.

Ce statut spécial accordait de nombreux avantages à Disney: facilités administratives, autogestion du site, emprunts avantageux, notamment.

En 2023, sur décision de Ron DeSantis, l'Etat de Floride avait aussi repris la gestion des parcs à thème Disney assurée depuis des décennies par un organisme mis en place par le groupe.

Le groupe est parvenu en mars à un accord avec l'Etat de Floride, mettant fin aux litiges qui les opposaient devant les tribunaux à l'échelle de la Floride.

Disney emploie des dizaines de milliers de personnes dans son parc à thème et son siège social est situé dans la région d'Orlando.

Figure de la droite dure américaine, Ron DeSantis, qui s'est retiré en janvier des primaires républicaines pour la présidentielle, s'est fait connaître en multipliant les mesures ultra-conservatrices sur l'éducation, l'immigration ou les questions LGBT+.

S
SDA