Le géant nippon de la bière Kirin, qui depuis 2019 possède déjà 33% de Fancl, veut s'offrir le reste des actions via une offre publique d'achat (OPA) qui débutera lundi, selon un communiqué du brasseur publié vendredi.

Le conseil d'administration de Fancl a exprimé un avis favorable à l'OPA.

Le titre de Kirin a reculé de 1,52% vendredi à la Bourse de Tokyo, tandis que celui de Fancl s'est envolé de 21,22% à 2284,5 yens à la suite d'informations de presse annonçant le rachat.

également interessant
 
 
 
 
 
 

L'action Fancl a atteint la limite autorisée sur une séance et devrait progresser encore après le week-end, car Kirin va offrir 2690 yens par action, soit une prime de 42,7% par rapport au cours de clôture du titre jeudi.

Le géant des boissons espère boucler cette opération d'ici la fin de l'année, après quoi Fancl sera retiré de la cote, a précisé un porte-parole du groupe à l'AFP.

Kirin «vise à devenir un leader mondial de la +création de valeur partagée+ en créant de la valeur dans des domaines allant de l'alimentation et des boissons aux produits pharmaceutiques» et en transformant les problèmes de santé des consommateurs en opportunités de croissance«, a rappelé le groupe dans son communiqué.

Dans ce même but, Kirin avait déjà fait l'acquisition l'an dernier du fabricant australien de vitamines et de suppléments alimentaires Blackmores pour plus d'un milliard d'euros.

En 2023 les boissons alcoolisées ont représenté près de la moitié du chiffre d'affaires de Kirin, et quasiment 60% de son bénéfice opérationnel.

Il a cependant noté à l'annonce de ses résultats annuels en février que l'environnement sur ce marché avait »changé en raison du déclin de la population (japonaise, NDLR) et de la diversification des goûts«, prévoyant à long terme des »incertitudes« quant au »déclin du marché".

Kirin espère que l'acquisition de Fancl l'aidera à faire décoller les résultats de sa division de produits liés à la santé (5% de ses ventes totales), qui a quant à elle subi une perte opérationnelle l'an dernier.

Le marché mondial des suppléments alimentaires a pesé 177,5 milliards de dollars en 2023 et devrait connaître un taux de croissance annuel de 9,1% jusqu'à 2030, selon la firme d'analyse Grand View Research.

S
SDA