L'office fédéral suit la situation et reste en contact avec les organisations concernées, indique vendredi l'OCSE.

Les attaques par surcharge liées à la conférence du Bürgenstock ont été revendiquées par le groupe «NoName057», qui avait déjà pris pour cible les sites web des autorités et organisations suisses en juin 2023 et janvier 2024, poursuit le communiqué.

Les attaques ont entraîné quelques petites pannes isolées, qui sont restées dans les limites de qui était attendu. Elles n'ont eu aucun impact sur la sécurité des organisations concernées ou sur le déroulement de la conférence. Jeudi déjà, la Confédération avait déjà signalé des attaques par surcharge.

également interessant
 
 
 
 
 
 
S
SDA