L'entreprise, leader sur son marché intérieur, prévoit de produire jusqu'à 150.000 voitures par an dans son usine de Rayong, à deux heures de Bangkok.

«L'usine thaïlandaise de BYD (..) créera environ 10'000 emplois», a déclaré Wang Chuanfu, directeur général de BYD («Build your dreams»), lors d'une cérémonie d'ouverture.

Plaque-tournante de la production automobile en Asie, la Thaïlande cherche à délaisser la production de voitures à moteur conventionnel au profit des véhicules électriques.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Fin 2023, BYD est devenu momentanément le premier constructeur mondial du secteur, avec un bénéfice de 4,1 milliards de dollars en 2023, avant que Tesla ne lui reprenne cette place sur les premiers mois de 2024.

En Chine, 129 marques de véhicules électriques se livrent une lutte acharnée et près d'une voiture sur trois circulant sur ses routes devront être électrique d'ici à 2030, selon le rapport annuel Global EV Outlook de l'Agence internationale de l'énergie.

Toutefois, les régulateurs européens ont exprimé leur inquiétude quant à ce qu'ils considèrent comme une «surcapacité» créée par des subventions publiques excessives.

Bruxelles a proposé une hausse provisoire des droits de douane allant jusqu'à 38% pour certains acteurs (17,4% pour BYD), en plus des 10% de droits actuels sur les importations.

Ces droits de douane devraient entrer en vigueur jeudi, dans le but de protéger les fabricants européens.

BYD a confirmé le mois dernier son intention d'ouvrir une seconde usine dans l'Union européenne, après celle de Hongrie.

Depuis le mois dernier, les Etats-Unis imposent des droits de douane de 100% sur les voitures électriques chinoises.

S
SDA