L'indice compilé par Adecco et l'Université de Zurich a fléchi entre avril et fin juin de 11% sur un an, lit-on dans un communiqué. Par rapport au trimestre précédent, le recul est de 8%.

Par secteurs, les professions de bureau (-20%), comme le secrétariat, et les spécialistes de la santé (-19%), comme les infirmiers, sont particulièrement touchés par le recul de la demande.

A l'inverse, les postes vacants dans la construction et l'aménagement (peintres, installateurs sanitaires ou électriciens) ont avancé de 10%.

également interessant
 
 
 
 
 
 

«Le nombre de chômeurs a aussi augmenté de 17'000 personnes par rapport à l'année précédente. Et, le nombre d'entreprises qui se plaignent de difficultés de recrutement diminue. La recherche d'emploi est donc à nouveau plus difficile», explique le responsable d'Adecco pour la Suisse, Marcel Keller.

Par région, c'est la Suisse alémanique (-12%) qui enregistre le plus fort recul d'offres d'emploi par rapport à la même période précédemment. La Suisse romande recule aussi, mais de 8%.

S
SDA