Aller au contenu principal
La ville de Matera, taillée dans les roches, est entourée d’impressionnants précipices, évoquant le nid d’aigle perché sur une colline. © Getty Images

Un long week-end à Matera

Sillonner les ruelles pentues de Matera l’impériale, dans la région de la Basilicate, c’est incontestablement tomber amoureux de son style unique, de son histoire rocambolesque et de sa soif de revanche qui l’a conduite à représenter la culture européenne en 2019. Si vous aimez les retournements de situation portés à main nue par une population de 60 000 habitants aussi impliquée qu’attachante, alors cette ville est pour vous.

C’est la destination à ne pas manquer cette année. Troisième plus ancienne ville habitée du monde après Jéricho et Alep, Matera, dans la région de la Basilicate, entame une remontée fulgurante dans l’opinion publique en passant de «honte de l’Italie» à capitale européenne de la culture. Un véritable phénix qui porte avec lui la renaissance du Sud, avec ses couleurs, ses saveurs largement accessibles pour les budgets suisses et, surtout, son ambiance empreinte de magie et de poésie.

Emblèmes de la ville, les Sassi (les habitats troglodytiques, qui se traduisent littéralement par «pierres») offrent un paysage ancestral éblouissant qui ne cesse d’attirer les touristes du monde entier, ainsi que les caméras hollywoodiennes. La ville s’est d’ailleurs dotée de plusieurs points de géolocalisation grandeur nature cette année, ainsi que d’une large couverture wifi, afin de rendre des plus confortables la visite des quelque 700 000 touristes attendus.

VENDREDI

10h. Un chemin pavé de découvertes

Sur la route pour rejoindre Matera, prenez le temps de vous arrêter à Tarente, située à une heure de trajet à l’ouest de Brindisi. Vous aurez le loisir de vous baigner dans le golf du même nom, de vous promener dans le port de la ville et de visiter le château aragonais, qui abrite encore la marine nationale et dont la construction remonte à la fin du XVe siècle. En face de l’édifice, vous pourrez admirer des ruines issues d’un ancien palais dédié à Poséidon et datant du VIe siècle. Cap ensuite au nord-ouest afin de rejoindre Matera.

13h. Une crèche grandeur nature

Lorsque vous arrivez aux abords de la ville, prenez le temps d’observer le paysage qui devient de plus en plus majestueux à mesure que vous avancez. Car cette ville taillée dans la roche est entourée d’impressionnants précipices. Garez-vous dans un des parkings que vous voyez et rendez-vous à pied jusqu’à votre auberge afin d’y poser vos affaires avant d’arpenter les ruelles du centre historique. Car vous n’aurez certainement pas envie d’emprunter les milliers d’énormes marches chargé comme un mulet.

16h. Tout en contrastes

L’intérieur de la cathédrale de Matera ravira les amoureux du baroque. © Getty Images

Une fois que vous êtes installé, partez à la découverte de cette cité millénaire en prenant garde de ne pas trop vous vêtir, car c’est du sport! Les dédales des ruelles sont en pente et les marches font trois fois la superficie de celles des escaliers standards que nous connaissons. A deux pas de l’auberge, vous trouverez la cathédrale de Matera sur la place du Duomo – le principal édifice religieux de la ville, datant du XIIIe siècle – qui a été fermé pendant treize ans pour rénovation. L’intérieur du monument ravira les amoureux du baroque. Continuez à arpenter les rues en montant, passez à côté des nombreuses petites boutiques comme encastrées dans les façades pour économiser de la place, vous finirez par arriver au centre-ville.

La métamorphose est saisissante: les ruelles escarpées ont laissé la place aux larges avenues à plat, qui accueillent de nombreux magasins, plus ou moins luxueux. A Matera, l’ancien et le moderne se côtoient en permanence, pas toujours dans une harmonie parfaite d’ailleurs. Car, au moment de l’évacuation de la ville, dans les années 50, des immeubles modernes ont été construits tout autour afin d’héberger la population et de dissimuler les Sassi. Le contraste est frappant.

19h. Que la fête commence!

Le soir, rendez-vous au restaurant l’Arco, situé peu après la cathédrale, sur la Via delle Beccherie. Vous pourrez y savourer des spécialités régionales comme les orecchiette et la burrata. Allez ensuite boire une bière locale au bar Birrificio79, situé dans la même rue. Vous y recevrez un accueil chaleureux et pourrez faire votre choix parmi une gamme variée de pressions. Pour peu que vous vous laissiez entraîner par l’ambiance festive, vous risquez de découvrir bien d’autres lieux animés, tant dans le centre historique que dans la partie plus moderne de la ville. Lancez-vous!

Se promener dans les ruelles de Matera, c’est comme évoluer dans monument à ciel ouvert. © Getty Images

SAMEDI

10h. Secrets d’histoire

Dans une ville comme Matera, il n’est pas inutile de faire appel aux services d’un guide touristique afin de se familiariser avec les rebondissements de l’histoire de la cité et les secrets qu’abritent ses impressionnants Sassi, d’une surface de 30 hectares. Une véritable ville dans la ville, qui a accueilli les tournages de nombreux films tels que La Passion du Christ de Mel Gibson, King David avec Richard Gere, ainsi que Le Christ s’est arrêté à Eboli, adapté du livre de Carlo Levi.

Si vous réservez le vendredi, à votre arrivée, en vous rendant directement au bureau de Matera City Tour, vous pourrez commencer votre journée de samedi avec une visite passionnante, suivie d’une dégustation de produits de la région car, en Italie, la nourriture, tout comme les vins des Pouilles, sont célébrés comme un art et on comprend pourquoi! D’ailleurs, si les deux heures de visite (comptez plus de 50 euros) vous ont creusé l’appétit, vous pourrez enchaîner avec un brunch au Lounge Caffé Schiuma, situé sur la Via del Corso, au centre-ville. Le personnel y est très agréable et la nourriture ne l’est pas moins. Vous y trouverez forcément votre bonheur entre les encas variés, les glaces artisanales et les pâtisseries.

14h. Culture, ô ma culture

Les œuvres de Salvador Dali sont exposées dans le centre historique. © DR

Dès votre arrivée à Matera, vous aurez certainement remarqué les œuvres de Salvador Dalí exposées dans une partie du centre historique. Il s’agit de sculptures authentiques qui font partie de l’exposition La persistance des contraires consacrée à l’artiste surréaliste espagnol. Cet événement, qui ne figure pas au programme officiel de Matera 2019, n’en reste pas moins un «must see»! Ce parcours interactif en place jusqu’à fin novembre vous propose une plongée inédite dans l’univers de ce génie polyvalent. Dans des cavernes aménagées sur plusieurs étages, vous plongerez dans une ambiance méditative. Vous serez invité à vous perdre dans les dédales de ces chapelles comme dans les songes de l’artiste. Une atmosphère qui donne aux œuvres une dimension quasi mystique.

17h. Quo vadis?

Après un petit passage par votre auberge afin de vous reposer de vos pérégrinations, vous pourrez achever votre journée culturelle avec un des événements proposés cette année par la Fondation Matera 2019, Ars Excavandi par exemple. Sur l’avenue principale de la ville, le Musée Ridola accueille la première partie de l’exposition, qui propose un voyage initiatique dans les habitations troglodytes afin de déterminer si un environnement hypogéen millénaire «peut fournir des informations sur la manière de construire les villes du futur, ou même de faire face à la vie sur une autre planète». La visite, menée par plusieurs étudiants, vous mènera ensuite dans les sous-sols du palais Lanfranchi où vous pourrez visiter ce qui servait de maison aux habitants à l’époque du néolithique.

20h. Coup de cœur

Parmi toutes les merveilles à découvrir dans cette ville, les délices culinaires sont en bonne place. Matera, comme la plupart des villes italiennes, est le paradis des épicuriens. Parmi les meilleurs restaurants du coin, le Dedalo Sensi Sommersi, situé dans le Sasso Barisano, fera sans aucun doute frémir vos papilles, et ce, à un prix raisonnable. L’endroit donne l’impression d’avoir été taillé dans une grotte aménagée au style épuré.

Le personnel, polyglotte, est tiré à quatre épingles et les associations de saveurs sont savamment étudiées pour faire de votre repas un voyage dont vous vous souviendrez longtemps. Non loin de là, Via Fiorentini, se trouve la Locanda di San Martino, un hôtel réputé pour ses thermes. Il est possible d’en profiter même sans être client. Rien de tel pour digérer après un bon repas!

n/a

DIMANCHE

10h. Un paysage qui vaut le détour

A une heure de route au sud de Matera se trouve Craco, la ville fantôme, que vous devez absolument visiter si vous êtes de passage dans la région. Avant de vous y rendre, prenez le temps d’aller admirer la vue sur les Sassi depuis le belvédère, le seul endroit d’où vous pourrez apercevoir les deux parties de cette merveille historique en même temps. Pour vous y rendre, mieux vaut consulter votre carte ou vous fier à votre GPS, car la région est avare en indications.

12h. La ville fantôme

Arrivé à Craco, vous aurez le choix entre la visite de la ville abandonnée depuis les années 60 uniquement ou de la faire précéder par la découverte du musée aménagé en face il y a deux ans. Cette première partie est importante afin de mieux comprendre l’historique de ce que vous vous apprêtez à découvrir dans la cité.

D’autant que le musée offre une vue imprenable sur ce qu’il reste de la ville et que le tout ne vous coûtera que 20 euros. Dans le musée, vous pourrez notamment découvrir le résultat de la participation de l’Académie d’architecture de Mendrisio, au Tessin, dont les élèves ont imaginé la ville reconstruite et rénovée.

15h. Ce n’est qu’un au revoir

A l’aéroport de Brindisi, attendez de passer la douane avant de casser la croûte. Les restaurants sont bien meilleurs de l’autre côté. Vous trouverez également des épiceries qui proposent des produits locaux aux touristes souhaitant emporter des souvenirs. Afin que le voyage ne s’arrête pas trop brutalement…


Infos pratiques

  • S’y rendre Les vols easyJet de Genève à Brindisi restent l’option la plus économique: un peu plus de 30 francs selon la saison. Il vous est également possible de prendre l’avion jusqu’à Bari, suivi d’un trajet en bus jusqu’à Matera, mais cela vous prive du plaisir de visiter Tarente. La voiture reste le moyen le plus pratique, pour un peu moins de 200 francs le week-end (sans compter l’essence).
  • Se loger La Dimora Santa Barbara, située Via Muro, est dotée d’une vue magnifique et d’une localisation idéale, à deux pas de la cathédrale. Le tout à un prix attractif. Si vous êtes prêt à dépenser le double pour vivre une expérience de rêve à deux ou en famille, optez pour Sextantio Le Grotte della Civita, élu choix des voyageurs 2019 sur TripAdvisor. Son cadre somptueux vous permettra de vivre à fond l’expérience troglodyte.