Aller au contenu principal
Parmi les cheffes invitées cette année, Renu Homsombat, originaire de Bangkok. © A.Puttaruksa

«Girl power» au Saint-Moritz Gourmet Festival

Dix femmes cheffes de renommée internationale seront les invitées d’honneur de cette 27e édition.

Saint-Moritz est l’une des plus anciennes stations de sports d’hiver du monde et attire depuis des décennies les stars planétaires. Du 31 janvier au 8 février, d’autres étoiles feront briller le village huppé de Haute-Engadine lors de la 27e édition du Saint-Moritz Gourmet Festival. Au menu de cette rencontre au sommet de la bonne chère: des concours, mais aussi et surtout des collaborations entre de grands noms de la scène gastronomique internationale ainsi qu’avec les chefs cuisiniers des hôtels de la station grisonne.

Au total, une quarantaine d’événements sont organisés durant ces neuf jours, dont des rencontres thématiques autour du champagne, des vins ou encore du chocolat, ainsi qu’un concours dédié aux jeunes talents de la région.

Particularité de cette édition de l’ère post-#MeToo: les organisateurs du festival ont décidé de n’inviter que des femmes cheffes. Une initiative bienvenue dans un domaine traditionnellement très macho. Parmi elles, Cristina Bowerman, la seule femme cheffe étoilée en Italie – elle a décroché une étoile au Guide Michelin en 2010 –, du restaurant Glass Hostaria à Rome ou Asma Khan, la célèbre cheffe d’origine indienne qui a ouvert le Darjeeeling Express dans le quartier de Soho, à Londres. Cette autodidacte de la cuisine, qui a d’abord étudié le droit, est aussi connue pour avoir participé à la série documentaire, sur Netflix, Chef’s Table.

Depuis sa création, le Saint-Moritz Gourmet Festival a invité 220 grands chefs issus d’une trentaine de pays et attiré quelque 80 000 amateurs de gastronomie. Parmi les cheffes invitées cette année, Renu Homsombat, originaire de Bangkok – qui orchestre les 11 restaurants gastronomiques du groupe hôtelier 5 étoiles Banyan Tree Hotels – connue pour sa cuisine thaïlandaise délicate et contemporaine.


Et encore...

Se détendre dans les bulles

Les bains Ovaverva. © D.MArtinek

Outre les 350 km de pistes de ski du Piz Corvatsch et du Piz Nair, Saint-Moritz est également très réputée pour ses bains thermaux. On citera notamment les bains Ovaverva, qui se répartissent dans une élégante bâtisse contemporaine inaugurée en 2014. Centre sportif, piscine extérieure chauffée avec vue sur les montagnes et spa (massages, saunas, hammams…), tout est prévu pour se détendre et se remettre en forme. Et pour se divertir en famille, on pourra dévaler les toboggans avec ses enfants.


Course hippique sur le lac gelé

n/a

Au mois de février, Saint-Moritz et son lac gelé se muent en champs de courses hippiques. La White Turf, qui existe depuis 1907 – et a lieu durant trois dimanches –, attire des milliers des spectateurs. Il faut dire que le spectacle vaut le détour: des chevaux, des jockeys, de la jet-set, du champagne, du caviar. Chouchou du public: le skikjöring, une discipline sportive alliant ski et attelage équestre.