Pour Alain Berset, «l’argent de la retraite devrait d’abord servir à la retraite». C’est pourquoi le ministre de l’Intérieur souhaite empêcher le retrait en capital du 2e pilier pour lancer une activité indépendante ou acquérir un bien immobilier. Cette interdiction vise à diminuer le nombre de citoyens qui dépensent leur caisse de pension, puis ont par la suite recours aux prestations complémentaires des fonds publics pour survivre. Mais la mesure est controversée, puisqu’elle limiterait la création d’entreprises en Suisse.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Selon les statistiques de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS), quelque 3000 sociétés sont créées chaque année avec le capital d’une caisse de pension, soit une entreprise sur quatre. Mais à Berne, rien n’est encore décidé. Le Conseil des Etats a voté contre, tandis que le Conseil national doit encore se prononcer. Si la réforme est acceptée, les futurs indépendants devront financer leur projet en ayant recours au crédit, ou en restant en poste afin de continuer à avoir un salaire.