Les priorités des employés ont changé. Désormais, le salaire est la principale raison d'un changement d'emploi, révèle l’étude «Puls Arbeitsmarkt Schweiz 2024». L'année dernière, le revenu se classait encore en sixième position. En 2023, le déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée était la principale raison d'une rupture de contrat. Aujourd'hui, cette cause se situe en quatrième position. 

également interessant
 
 
 
 
 
 

«Les employés disposant de salaires moyens et faibles ressentent clairement l'inflation. Cela les amène à s'interroger davantage sur cette question», explique Christian Dietrich, directeur de Klar. L'agence spécialisée dans la marque employeur a commandé l'enquête représentative à Blue Eyes Marketing. Au total, 753 salariés de Suisse alémanique ont été interrogés. Des universitaires, des artisans et des employés de bureau ont participé à l'enquête.

Changement de mentalité après la pandémie

Parmi les autres raisons de démissionner, les employés citent surtout le lieu et l'ambiance de travail. Le sens du travail et l'égalité sont considérés comme moins importants que l'année précédente. «Nous constatons que des thèmes qui avaient gagné en importance durant la pandémie redeviennent moins pertinents», poursuit Christian Dietrich.

Il en va de même pour la durabilité sur le lieu de travail: 30% des employés n'y attachent aucune importance, c'est presque 10% de plus que l'année précédente. Pour un cinquième d'entre eux, un parking d'entreprise est même plus important que la gestion durable des ressources.

On assiste également à un nouveau changement de mentalité en ce qui concerne le home office. «La digue a certes cédé, mais les entreprises se posent à nouveau davantage la question de l'esprit d'équipe», constate le directeur. De même, 46% des employés interrogés pensent que la cohésion entre les employés souffre avec le travail à domicile. De plus, près d'un tiers estime que l'efficacité en home office est moins bonne.

Ce qui compte dans la recherche d'emploi

«Le salaire est la principale raison de quitter une entreprise. Mais pour rejoindre un nouvel employeur, d'autres facteurs deviennent ensuite plus importants», explique Christian Dietrich. En situation de recherche d'emploi, 71% des salariés interrogés citent l'ambiance de travail comme facteur le plus important. Avec 42%, le salaire n'arrive qu'en septième position, tandis que l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est important pour près de la moitié d'entre eux (46%).

Au total, 28% des personnes interrogées craignent d'être licenciées. En outre, un tiers ressentent trop de pression et de stress au travail. Presque la même proportion pense avoir prochainement besoin d'un congé sabbatique.

Cet article est paru pour la première fois sur Blick.ch sous le titre «Lohn ist Hauptgrund für Kündigung» (Le salaire est la principale raison du licenciement).

Milena Kälin von Handelszeitung
Milena KälinMontrer plus