Aller au contenu principal
Le bâtiment Horizon, situé derrière la gare de Lausanne, va accueillir dans un premier temps les employés de Nespresso Bellerive. © DR

Les étranges tribulations immobilières de Nespresso

Avant son départ pour Vevey en 2021, le groupe va transférer des centaines de personnes de Bellerive à la gare de Lausanne. Des questions restent en suspens.

Surprise et stupeur à Lausanne lors de l’annonce de Nespresso sur son intention de quitter la grande ville pour se recentrer sur Vevey: 350 collaborateurs bougeront en 2021 et emménageront notamment dans les murs du musée Nest, sacrifié sur l’autel de la rationalisation immobilière. Mais à y regarder de plus près, quelques informations glanées par nos soins font émerger de nombreuses questions. Nous avons ainsi appris qu’il n’y aura pas un seul déménagement mais bien deux grands mouvements consécutifs.

En effet, Nespresso a résilié le bail de ses immeubles situés à Bellerive pour le mois de juin 2019, ainsi que nous l’a confirmé le groupe. Nespresso International va alors déménager de Bellerive au bâtiment Horizon situé derrière la gare. Les équipes de Nespresso Suisse, actuellement basées à Horizon, déménageront au même moment pour aller dans les bureaux de La Tour-de-Peilz. Puis, au printemps 2021, Nespresso International quittera Horizon pour s’installer à Vevey. Vous suivez?

Les raisons sont certainement multiples de la part du géant; du besoin de réduction des coûts avec des économies de loyer à l’envie de centraliser les employés au plus vite. Mais l’un des problèmes occultés par ces mouvements va rapidement faire surface. Les bâtiments de Bellerive seront libres dans quelques mois et la recherche d’un locataire s’annonce difficile pour le propriétaire, qui a heureusement les reins solides puisqu’il s’agit de l’assureur Allianz.

Selon les spécialistes de l’immobilier commercial romand que nous avons consultés, les conditions actuelles du marché rendent la recherche peu évidente. «Ce sera un test grandeur nature intéressant pour le canton de Vaud. Les responsables politiques considèrent qu’ils ont pris de l’avance sur la concurrence avec la fixation définitive du taux d’imposition des personnes morales à 13,79%», nous glisse l’un d’eux. Selon les experts, la solution pourrait venir de plusieurs groupes étrangers qui s’installeraient ensemble en hub.