Aller au contenu principal
Pierre Besson, le directeur du Magic Pass, doit négocier toujours plus avec ses partenaires.  © ©Stéphanie Liphardt

Négociations autour du Magic Pass

Les promoteurs du sésame des skieurs romands voient leur principal partenaire, Crans-Montana, poser de nouvelles conditions pour rester dans l'alliance. 

Le fameux sésame des skieurs romands Magic Pass, lancé en 2017, rencontre un grand succès. Plus de 104 000 forfaits ont trouvé preneur en 2018, ce qui représente une hausse de 28% par rapport à 2017. En outre, les 16 stations romandes qui ont ouvert leurs installations aux détenteurs de l’abonnement de saison low-cost l'été dernier ont vu leur fréquentation bondir de 30% en moyenne.

Mais les négociations entre les promoteurs de l'abonnement annuel et les stations de ski affiliées à celui-ci sont parfois tendues. L'importante station de Crans-Montana vient, par exemple, de rappeler sa puissance dans l'alliance en imposant des exigences particulières. Heureusement, les deux partenaires ont fini par trouver un accord afin que la station valaisanne ne quitte pas le système Magic Pass. Une politique tarifaire différenciée sera introduite pour Crans-Montana dès l'hiver 2020-2021 et les détenteurs de l'abonnement ne pourront profiter que de façon restreinte au domaine skiable ou payer une majoration pour skier tout le temps et partout.

Autre nouvelle fraîche concernant l'abonnement: les stations jurassiennes de Sainte-Croix et Les Rasses ont renoncé à devenir membres.

Lire notre interview de janvier 2019 de Pierre Besson, le directeur de Magic Mountains Cooperation: "Si on laisse le ski devenir élitaire, il disparaîtra"