Le parlement fédéral vient d’accepter de donner suite à une proposition du gouvernement pour lancer un système de rente-pont, une décision saluée par beaucoup dans l’économie romande. «Cette rente est tout simplement vitale. Il y a des seniors à la recherche d’un emploi qui ne peuvent pas vivre dignement dans notre pays. Ils ont notamment des problèmes pour se vêtir», souligne, dans L’Agefi, Jean-François Garcia, le président de SeniorsPlus.

également interessant
 
 
 
 
 
 

L’association qu’il préside a pour vocation de soutenir les 45 ans et plus vers la reprise d’une activité professionnelle. Pour le Vaudois, la tranche de la population concernée par ce coup de pouce financier est née dans les années 1960. «Elle a largement contribué à la construction de la Suisse. Or, c’est une génération sacrifiée. La rente-pont est précisément là pour elle. Elle va lui permettre de vivre dignement la transition entre le chômage et la retraite. Nous passons d’un sentiment d’abandon à une véritable reconnaissance sociale.» Le coût de la prestation transitoire s’élèvera à 30 millions de francs en 2021.