L'évènement a eu lieu dans le ciel romain à la fin du mois d'octobre dernier, il est considéré comme une première en Europe. Un drone a relié deux hôpitaux distants de 40 kilomètres, non loin de la capitale, en ouvrant ainsi une nouvelle voie aérienne et sécurisée. L'appareil, qui peut transporter deux à trois kilos de matériel (comme des transfusions sanguines, par exemple) a pris 25 minutes pour effectuer un transport qui dure le double de temps par la route.

Projets en Suisse romande

Si l'exploit logistique est souligné en Italie, il trouve son origine technologique en Suisse, le drone étant fabriqué à Prilly (VD) dans les ateliers de la société RigiTech. Cette start-up a été créée en 2018 par Oriol Lopez, ex-responsable des drones chez Médecins Sans Frontières, ainsi que Adam Klaptocz et David Rovira, deux anciens de SenseFly. «Notre drone pèse 14 kilos et peut parcourir jusqu'à 80 kilomètres. Il décolle verticalement puis passe en mode avion, ce qui est très pratique pour partir d'un hôpital», explique David Rovira, ajoutant que RigiTech a également réalisé une mission au Portugal dans la ville de Aveiro, proche de Porto. «En l'occurrence, nous avons utilisé un drone plus léger, conçu pour la petite distribution, qui peut parcourir 25 kilomètre en milieu urbain.»

Et qu’en est-il en Suisse? Des projets sont en cours, par le bais de discussions avec l'OFAC, l’Office fédéral de l’aviation civil, notamment. «Lausanne et l'Etat de Vaud nous appuient, je peux vous annoncer que nous planchons sur un projet de drones en Suisse romande.» En outre, la société, qui emploie 13 personnes, a signé en mai dernier un accord important avec l’International Testing Agency (ITA), basée à Lausanne et spécialisée dans les contrôles antidopage. L’un des buts du partenariat avec l’ITA est notamment de transporter par les airs des échantillons de sang lors des contrôles effectués durant les grandes manifestations sportives.

Anzeige