C’est un ouf de soulagement pour tous les «voileux» romands qui attendent ce rendez-vous chaque année. La fameuse course du Bol d’or Mirabaud aura bien lieu, ont annoncé les organisateurs in extremis par le biais de Rodolphe Gautier, président du comité d’organisation.
Première bonne surprise annoncée: le skipper français Jean Le Cam sera le parrain de l’événement, qui aura lieu du 11 au 13 juin sur le lac Léman.

Mais les organisateurs ont dû jongler avec les difficultés pour réussir leur coup. Et si la plus importante régate en bassin fermé du monde se déroulera comme prévu, un plan sanitaire strict a été présenté pour convaincre le canton de Genève. Ainsi, aucune festivité ne se tiendra à terre et la Société nautique de Genève sera fermée au public. Par ailleurs, le territoire français sera une zone d’exclusion durant la régate. Laurence Zanon, la secrétaire générale du comité d’organisation, donne des détails: «Le budget n’a pas changé par rapport à l’année précédente (il n’est pas communiqué, ndlr), nous mettons les bouchées doubles cette année dans la communication, qui prend de l’importance en raison des circonstances particulières. Le suivi digital sera également particulièrement renforcé afin que les passionnés puissent suivre la course en live avec de nouveaux outils.»

Les processus d’organisation ont donc été repensés et le mois de mai s’est avéré particulièrement sportif pour l’organisation. «Les inscriptions démarrent bien, les concurrents habituels jouent le jeu et cela nous réjouit», conclut Laurence Zanon.