Jacot Chocolatier s’agrandit. Cette expansion est soutenue par la Nouvelle politique régionale (NPR) des cantons et de la Confédération. Une enveloppe de 3 millions de francs est prévue pour cet écrin qui devrait ouvrir ses portes à l’automne 2022 déjà. Plusieurs emplois vont être créés.

Jacot Chocolatier se positionne comme un acteur de la haute chocolaterie. «Nous privilégions le savoir-faire artisanal et la découverte des grands crus à base de criollo, le cacao le plus rare, qui ne représente que 4,5% de la récolte mondiale», explique Daniel Knoepfel, le CEO de Jacot Chocolatier. La Suisse compte déjà plusieurs musées du chocolat, avec notamment Cailler et Camille Bloch pour la partie romande. La maison Jacot proposera une alternative, à savoir un Centre de la haute chocolaterie, avec la découverte de produits et d’arômes uniques présents dans le chocolat. La création de son propre chocolat y sera également possible.

également interessant

Connu comme le chocolatier de l’horlogerie, avec notamment des recettes originales pour Breitling, Jacot Chocolatier avait été sauvé de la faillite en 2018. Depuis, Daniel Knoepfel, l’ancien propriétaire de Facchinetti Automobiles, a redressé la barre et ouvert des boutiques à Neuchâtel et à Lausanne. Il ne cache pas son intention de s’étendre à l’échelle nationale. Une histoire qui se répète, peut-être. On se souvient que l’entrepreneur avait racheté il y a seize ans un garage d’une quinzaine de collaborateurs pour en faire un leader de l’automobile avec plus de 220 salariés.