Son refuge

Les Diablerets.

Les Diablerets «J’ai eu un coup de foudre pour ce village il y a quatre ans. Les gens, la nature, les balades, le lac Retaud, son tea-room du Muguet, ses restos, la laiterie du Petit Diable ou la boucherie du Muveran, tout m’y nourrit. On pourrait rester des heures à admirer l’imposante façade des Diablerets, différente chaque jour et stupéfiante de lumière..»

Ses héros

#quivapayerladdition

Anzeige

#quivapayerladdition «Je salue les restaurateurs pour leur instinct de survie et leur résilience. Ils ne tiennent encore debout que par la seule force de leur travail et de leur courage. Depuis des mois, ils ferment, rouvrent, referment, etc. Payant de leur seule poche les mesures sanitaires. C’est une honte de la part d’un pays, qui en a pourtant les moyens, de ne pas payer sa part d’une politique de santé publique visant à préserver la santé de tous.»

Son resto préféré

Hoa Senn

Hoa Sen «Difficile de faire un choix vu la qualité de l’offre gastronomique de notre région romande. Il serait dommage qu’en raison de la crise actuelle ces petits bistrots aux univers et expériences si variés fassent faillite et laissent leur place à une nourriture standardisée et insipide. Si je devais citer un de mes coins préférés, ce serait le vietnamien Hoa Sen, à Lausanne. Bon, pas cher et sympa.»

Sa Swiss touch

Le Parfait.

© Picasa
Anzeige

Cenovis vs Parfait «Je suis incapable de choisir. Parfait ou Ceno, j’imagine qu’il faut en avoir été nourri au biberon pour en raffoler, mais je suis une adepte inconditionnelle. J’aurais pu aborder le duel raclette vs fondue, mais je ne me risquerais pas à toucher aux fondamentaux de la dialectique.»

Son nectar préféré

Le chasselas. 

Le chasselas «C'est mon mari qui m’a initiée à ce cépage trop peu connu et reconnu. Il exprime toute la beauté de notre région aux trois soleils et le savoir-faire toujours plus grand de nos vignerons. Un vieux chasselas et un gruyère caramel, c’est l’accord parfait. Fruité, délicat et équilibré, il accompagne tout aussi bien l’apéro que les poissons du lac pêchés par l’ami Serge Guidoux de Lausanne.»

Ses origines

Anzeige

Origines multiples.

Multiples «Un mélange indéfini d’origines géographiques diverses et variées qui m’ont longtemps fait me sentir étrangère partout. Bien que née en Suisse, j’ai dû attendre ma naturalisation et d’y donner naissance à mes enfants pour considérer ce pays comme le mien. Avec toujours un petit sentiment d’incomplétude, mais la diversité est aussi une richesse.»