Le métier dont vous rêviez enfant?

Hôtelier! Mes parents m’ont toujours dit que petit déjà, lorsque nous séjournions dans des hôtels, j’étais fasciné par cette énergie bouillonnante et cet art de faire plaisir. D’où mon choix d’études de faire l’Ecole hôtelière de Thonon-les-Bains.

Quelle est votre idée du bonheur?

Une parenthèse dans mon quotidien où je peux me ressourcer et me reconnecter avec moi-même pour réfléchir, notamment sur le lac d’Annecy, sur mon paddle.

également interessant

Un talent caché?

La pâtisserie. Lorsque j’étais aux études, j’ai eu l’honneur de participer au Championnat de France des desserts, en 1998, où j’ai fini troisième. Ma création était un gâteau à base d’ananas et de nougatine nommé «La part des anges».

Trois invités, réels ou fictifs, pour un dîner idéal?

Sans hésitation, j’inviterais Coluche, Pierre Hermé et Phil Knight! Coluche pour son franc-parler et la relation unique qu’il avait avec les gens. J’ai lu la biographie de Phil Knight et je me suis retrouvé dans l’importance qu’il porte aux amis et à sa famille. Enfin, je me souviendrai toute ma vie de la première fois où j’ai reçu en cadeau des chocolats Pierre Hermé: j’étais ébloui par l’univers créatif (notamment le packaging) de cette marque emblématique.

L’accessoire mode ou le vêtement que vous adorez porter?

Une chemise, même les week-ends! Ma marque préférée: Eton.

PM12_photos_web

Une chemise de la marque Eton.

Votre principal trait de caractère?

Tout d’abord, je dirais ma détermination. Lorsque je regarde ma carrière aujourd’hui, je suis très fier de ce que je suis devenu. Mais cela n’aurait pas été possible sans la présence de personnes clés. J’ai aussi ce besoin d’être entouré d’une équipe et de travailler main dans la main avec elle.

Votre plus grande peur?

Etre seul!

Votre plus grande réussite?

Sans aucun doute notre famille, avec mon épouse Irina et nos deux enfants.

Votre meilleur souvenir de vacances?

J’en ai plusieurs, j’aime beaucoup voyager. Le premier est sur les îles en face de Dubrovnik. Ce sont des îles piétonnes très ressourçantes et la traversée de retour en bateau avec le coucher de soleil sur Dubrovnik est juste incroyable… Sinon, dans un autre registre, je me souviens parfaitement du concert de Robbie Williams à Budapest qui s’est révélé être une balade musicale plutôt qu’un concert – l’artiste ayant perdu sa voix. J’ai été marqué par son charisme et son talent à prendre le temps d’échanger avec son public.

Votre mets et votre vin favoris?

J’adore le foie gras. Côté vin, je ne dis pas non à un verre de Castello Banfi Brunello di Montalcino.

PM12_photos_web

Une bouteille de Castello Banfi Brunello di Montalcino.

Quel a été le dernier achat dans lequel vous avez dépensé sans compter?

Les instruments de musique de mes enfants: trompette et saxophone.

Un homme ou une femme pour illustrer un nouveau billet de banque?

Ozlem Tureci et Ugur Sahin, le couple fondateur de BioNTech.

Votre dernière fête trop arrosée?

C’était le mariage d’un copain qui s’est déroulé en deux fois: à Hongkong puis à Biarritz. C’était une réunion avec des amis de très longue date, sur deux destinations, un vrai moment de partage: tout ce que j’aime!

L’artiste qui vous touche ou vous inspire?

Fabrice Luchini, tant la construction de sa carrière que les messages qu’il porte.

Votre série ou votre film préféré?

La série phare des années 1990 Starsky & Hutch.

PM12_photos_web

La série préférée de François Morvan, "Starsky & Hutch".

Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire?

Que ce que j’ai entrepris et accompli perdure et que mes enfants sont toujours aussi heureux après mon départ!