Richemont a annoncé qu'il menait des discussions avancées avec la plateforme de vente de produits de luxe Farfetch pour que cette dernière investisse dans YNAP, un site vendant également des articles de luxe de différentes marques. "Nous donnerons davantage de détails sur ce partenariat une fois que les discussions auront été finalisées", a précisé M. Rupert.

Le groupe a admis avoir commis des erreurs de stratégie pour la plateforme dans le passé. Cette ouverture du capital de YNAP devrait permettre à la filiale de Richemont de bénéficier de l'expérience technologique et des capitaux d'autres acteurs.

également interessant

A terme, Yoox Net-a-porter devrait devenir une société détenue par différents investisseurs, sans actionnaire principal, ce qui entraînera une réduction de la participation du groupe genevois dans sa filiale.

Déficitaire malgré des ventes en hausse

D'autres acteurs du secteur et investisseurs ont également indiqué leur intérêt pour investir dans Yoox Net-a-porter, selon un communiqué publié vendredi.

Le propriétaire de Cartier détient déjà des parts dans Farfetch qui vend également des produits de luxe. En novembre 2020, Richemont avait annoncé vouloir investir 300 millions de dollars dans Farfetch.

Bien que les ventes de YNAP ont progressé ces derniers mois, la plateforme continue à perdre de l'argent. En début de semaine, divers médias ont rapporté que des actionnaires, à savoir des fonds spéculatifs tels que Third Point et Artisans Partners, auraient mis la pression sur Richemont pour améliorer sa performance boursière. "Nous ne commentons ces propos", a déclaré la direction.