Emmené par une trentaine de sonneurs de cloches "Freiheitstrychler", le cortège de Genève a quitté la Place Neuve pour rejoindre la Place des Nations. Les manifestants, au cri de "Liberté, liberté!", ont longuement parcouru les rues basses. Ils ont mis en garde "contre la discrimination, la surveillance de masse et la vaccination forcée".

Plusieurs orateurs ont fustigé la loi Covid soumise en votation le 28 novembre, dénonçant un durcissement dangereux. Ils s'en sont pris aux "mensonges" des autorités au sujet de la crise sanitaire. Un des représentants du Grand Eveil genevois, une association à l'origine de ce rassemblement, a félicité les manifestants qui osent s'opposer aux mesures de lutte "débiles".

également interessant

A Zurich, ils étaient plusieurs centaines à manifester contre les mesures prises dans le cadre de la pandémie de coronavirus. Plusieurs orateurs ont aussi critiqué les médias qui diffusent un message de peur au lieu d'une approche critique des décisions des autorités.

La manifestation qui bénéficiait d'une autorisation, s'est d'ailleurs déroulée dans un parc à côté des studios de la radio-télévision SRF. Elle était organisée par le groupe "Bildung für alle" (Formation pour tous) qui s'oppose à l'obligation du certificat Covid dans les hautes écoles.

Emmené par une trentaine de sonneurs de cloches "Freiheitstrychler", le cortège de Genève a quitté la Place Neuve pour rejoindre la Place des Nations. Aucun incident n'a été signalé, selon la police genevoise.

Les manifestants, au cri de "Liberté, liberté!", ont longuement parcouru les rues basses. Ils ont mis en garde "contre la discrimination, la surveillance de masse et la vaccination forcée".

Plusieurs orateurs ont fustigé la loi Covid soumise en votation le 28 novembre, dénonçant un durcissement dangereux. Ils s'en sont pris aux "mensonges" des autorités au sujet de la crise sanitaire.

Un des représentants du Grand Eveil genevois, une association à l'origine de ce rassemblement, a félicité les manifestants qui osent s'opposer aux mesures de lutte "débiles".

Médias critiqués

A Zurich, ils étaient plusieurs centaines à manifester contre les mesures prises dans le cadre de la pandémie de coronavirus. Plusieurs orateurs ont aussi critiqué les médias qui diffusent un message de peur au lieu d'une approche critique des décisions des autorités.

La manifestation qui bénéficiait d'une autorisation, s'est d'ailleurs déroulée dans un parc à côté des studios de la radio-télévision SRF. Elle était organisée par le groupe "Bildung für alle" (Formation pour tous) qui s'oppose à l'obligation du certificat Covid dans les hautes écoles.