"Nous nous sommes mis d'accord sur l'adoption d'un nouveau train de sanctions (...). Il sera finalisé dans les prochains jours", a déclaré le chef de la diplomatie européenne, à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept à Bruxelles.

Ces sanctions toucheront "un nombre important de personnes" et d'entités, a-t-il affirmé, sans préciser leur nombre ni leur identité. Cela alors que les Occidentaux accusent le Bélarus d'orchestrer l'afflux des migrants.

également interessant

Varsovie va construire un mur

La Pologne a pour sa part annoncé qu'elle commencerait en décembre la construction d'un mur le long de la frontière avec le Bélarus, où de nombreux migrants sont actuellement massés. Elle la finira au premier semestre 2022, a annoncé lundi dans un communiqué le ministère de l'Intérieur.

"L'entreprise que nous devons mener à bien est un investissement absolument stratégique et prioritaire pour la sécurité de la nation et de ses citoyens", a déclaré le ministre de l'Intérieur Mariusz Kaminski.

"Nous nous sommes mis d'accord sur l'adoption d'un nouveau train de sanctions (...). Il sera finalisé dans les prochains jours", a déclaré lundi le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept à Bruxelles.

Ces sanctions toucheront "un nombre important de personnes" et d'entités, a-t-il affirmé, sans préciser leur nombre ni leur identité. Cela alors que les Occidentaux accusent le Bélarus d'orchestrer l'afflux des migrants.

Les Etats-Unis ont annoncé lundi "préparer" de nouvelles sanctions contre le Bélarus, "en coordination avec l'Union européenne", pour dénoncer l'exploitation "inhumaine" des flux migratoires.

Nous allons continuer à réclamer des comptes" au pouvoir du président Alexandre Loukachenko "pour ses attaques persistantes contre la démocratie, les droits humains et les normes internationales", a prévenu le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price devant la presse.

Varsovie va construire un mur

La Pologne a pour sa part annoncé qu'elle commencerait en décembre la construction d'un mur le long de la frontière avec le Bélarus, où de nombreux migrants sont actuellement massés. Elle la finira au premier semestre 2022, a annoncé lundi dans un communiqué le ministère de l'Intérieur.

"L'entreprise que nous devons mener à bien est un investissement absolument stratégique et prioritaire pour la sécurité de la nation et de ses citoyens", a déclaré le ministre de l'Intérieur Mariusz Kaminski.