"De nombreux indices laissent penser que l'animal aurait été heurté par un véhicule", indique mardi en fin d'après-midi Nicolas Bourquin, chef du service de la chasse, de la pêche et de la faune à l'agence de presse Keystone-ATS, confirmant une information parue dans le Walliser Bote. "Aucune trace ne laisse supposer autre chose qu'un accident", ajoute-t-il.

Si cette mort est confirmée par les spécialistes du Tierspital de Berne, il s'agira du deuxième animal à succomber à un accident de la circulation en moins de trois semaines. Cela pourrait en partie s'expliquer par la période de l'année. "En hiver, le gibier descend et le loup suit. La probabilité qu'il se retrouve alors plus proche des voies de communication est peut-être un peu plus haute", analyse Nicolas Bourquin.

également interessant

Le 25 novembre, un autre loup avait été retrouvé mort dans le Bois de Finges sur la commune de Loèche (VS), à quelques pas de la route cantonale. L'autopsie avait confirmé qu'une voiture l'avait heurté.