Aller au contenu principal
Lucien Martin (à d.) et Léon Metz, les deux cofondateurs de SmartBeer, font découvrir des bières artisanales suisses. © S. Liphardt, DR

SmartBeer, la persévérance et la passion pour la bière

La start-up d’Yverdon, fournisseur de bières locales à domicile, fête ses cinq ans d’existence.

On le sait depuis longtemps, les bières artisanales suisses ont une excellente réputation. Chaque année, de nouveaux petits brasseurs se lancent dans toute la Suisse romande, on pourrait presque se perdre dans la multitude de choix et renoncer à essayer de tous les connaître. Plus de 800 brasseurs sont en effet recensés actuellement en Suisse.

Et c’est ici qu’une start-up particulièrement tenace et inventive a fait sa mousse. Depuis cinq ans, SmartBeer, basée à Yverdon, se fait fort de visiter les microbrasseries et de les faire découvrir au travers d’une box mensuelle livrée à domicile. Les clients profitent ainsi d’un nouveau choix chaque mois. Si l’idée semble charmante, on est en droit de se demander comment les initiateurs du projet font pour tourner financièrement après cinq années. Car l’esprit start-up demande aussi des revenus.

Activité rentable

Nous avons contacté Lucien Martin, l’un des cofondateurs, pour comprendre. «En réalité, cette activité est plutôt un hobby issu d’un projet d’étude. Nous sommes deux entrepreneurs avec chacun un profil, financier et marketing. Nous avons un job à côté à 80% et nous dédions les 20% de temps libre à SmartBeer. Il faut de la passion et de la persévérance, mais c’est une entière satisfaction de réaliser un projet d’entrepreneuriat personnel et de le réussir.» La start-up ne deviendra pas millionnaire, mais l’activité est rentable et garde encore un certain potentiel, se réjouit Lucien Martin. «Il existe encore une possibilité de croissance dans ce marché de niche. Nous voulons valoriser les bières locales, qui sont de plus en plus nombreuses et pas toujours connues des Suisses, car les grandes surfaces commercialisent beaucoup les bières étrangères. A moyen terme, notre activité pourrait même proposer deux ou trois emplois fixes à plein temps.»

Il existe encore une possibilité de croissance dans ce marché de niche. Nous voulons valoriser les bières locales, qui sont de plus en plus nombreuses et pas toujours connues des Suisses

Pour l’instant, plusieurs centaines de clients sont très fidèles aux produits SmartBeer et la demande devrait continuer logiquement à grandir, notamment par le bouche-à-oreille. Nos deux start-uper sont en tout cas très occupés, la période des fêtes de fin d’année étant la plus fertile en vente de bonnes bières. Pour leurs cinq années d’existence, 12 bières sont spécialement présentées, provenant de cinq brasseries différentes, réparties dans tout le pays. Santé SmartBeer!