Aller au contenu principal
Les dirigeants d’ASI, Lionel Yersin (CEO) et Bruno Cheval (CFO), vont bientôt lancer une nouvelle version de leur produit phare FieldWiz. © Stéphanie Liphardt

ASI, la société qui rêve d’être sur le dos de tous les sportifs

Le spécialiste lausannois des solutions de mesure de performances pour les athlètes veut lever 1 million de francs cette année.

Aucune équipe africaine de football n’aura passé le cap du second tour lors de la dernière Coupe du monde, mais qu’importe! Pour Advanced Sport Instruments (ASI) – qui a équipé les joueurs de la Confédération africaine de football – les affaires sont au beau fixe. En juillet, la jeune pousse lausannoise a réalisé une levée de fonds de 355 000 francs auprès d’investisseurs privés, un montant auquel s’ajoute un prêt early de 300 000 francs de la Fondation pour l’innovation technologique. Au total, ASI compte lever 1 million de francs cette année.

Il faut dire que l’entreprise est en pleine croissance. Son domaine d’activité? Des solutions de mesure des performances sportives. Une deuxième version de son produit phare, FieldWiz, sera lancée dès la fin de l’été. L’appareil équipé d’un GPS ressemble à une grosse clé USB. Il s’accroche sur le dos et collecte des données, telles les zones couvertes par le joueur, sa vitesse de déplacement, les distances parcourues, et bientôt le rythme cardiaque et les impacts, que le coach peut ensuite analyser via une application. «Cette nouvelle version sera encore plus performante, passant de 50 cm à 30 cm de précision. Une fonction live est également en cours de développement», explique Lionel Yersin.

Bientôt certifié par la FIFA

Pour le fondateur et CEO d’ASI, tout a commencé en 2011. Passionné de parapente, le jeune homme formé à la Haute Ecole d’ingénierie d’Yverdon réalise qu’il n’existe pas d’appareils de mesure à la fois petits et à un prix abordable. Naît alors FlyNet, un instrument de vol connecté pour le parapente et le vol libre qu’ASI a cessé de commercialiser, préférant se concentrer sur des marchés plus importants, soit les sports d’équipe d’extérieur, football en tête.

Le boîtier d’ASI, en passe d’être certifié par la FIFA, est aussi utilisé dans d’autres sports (rugby, polo, etc.) ainsi que par les skieurs de Swiss-Ski. Prochaine étape pour ASI: les sports d’équipe d’intérieur. Les wearables (appareils autonomes) destinés aux athlètes semi-professionnels et professionnels ayant le vent en poupe, ASI compte devenir un acteur majeur sur ce marché, note Bruno Cheval, CFO.

Après avoir vendu plus de 5000 boîtiers, la société lausannoise table sur 1500 appareils cette année et 4000 en 2019. Quant à l’effectif (neuf employés), il devrait doubler d’ici à fin 2019.