Le marché de Noël lausannois a accueilli 350'000 visiteurs entre le 18 novembre et le 31 décembre. Si ce résultat est en baisse par rapport à la 5e édition, le public a néanmoins été au rendez-vous malgré le durcissement des mesures sanitaires et une météo en dent de scie, écrivent les organisateurs samedi dans un communiqué. Ils se montrent aussi satisfaits que l'événement ait pu se tenir dans son intégralité et en conservant son format original.

également interessant

La manifestation, qui fêtait son septième anniversaire, s'est achevée vendredi soir lors de la soirée du Nouvel An. Une "foule dansante et joyeuse" a participé à ce réveillon, animé par une "silent disco" sur la place Centrale. Le traditionnel embrasement du beffroi de la cathédrale a, en revanche, dû être annulé en raison de la situation sanitaire.

Bô Noël a aussi souffert des annulations en cascades des soirées d'entreprises, précisent les organisateurs. Ils annoncent un déficit de 80 à 100'000 francs sur un budget total de 1,6 million.

Nouvelles animations

Du 18 novembre jusqu'au 31 décembre, une cinquantaine de chalets ont accueilli les badauds entre St-François, le Flon, Bel-Air, l'esplanade de la Cathédrale ainsi que sur les places Pépinet, Centrale et de l'Europe. Les visiteurs ont pu déambuler à travers les traditionnels stands de restauration et artisanaux, le marché du terroir et diverses animations pour les enfants.

Outre la grande roue de 30 m de haut, installée sur la place Centrale, plusieurs nouveautés étaient proposées cette année, à l'image des fondues servies à bord d'une calèche qui ont sillonné la ville. Ces calèches ont été "prises d'assaut", indiquent les organisateurs.

Deux "escape game" figuraient aussi au programme. L'un deux a été spécialement imaginé pour Bô Noël: il s'agissait d'aider Rudolf le renne à trouver les clefs d'une porte magique.

Bô Noël, qui avait accueilli 400'000 visiteurs en 2019, avait été annulé l'an dernier en raison du coronavirus. Pour cette édition 2021, le passeport sanitaire était exigé pour la restauration assise. Les zones de marché avaient, elle, été laissées en libre accès.

La 8e édition est déjà agendée du 23 novembre au 31 décembre 2022.