Au total, quelque 238'481 voitures de tourisme neuves ont été immatriculées dans la Confédération et au Liechtenstein l'année dernière. Ce chiffre représente une infime progression de 0,7% par rapport à 2020, mais se trouve en retrait de 23% comparé aux immatriculation enregistrées en 2019, avant la crise du Covid-19, a indiqué lundi la fédération Auto-Suisse.

Les moteurs essence ont subi un déclin de 15,6% et les diesel de 37,4%, alors que les hybrides ont bondi de 62,3%, les hybrides rechargeables de 51% et les purement électriques de 63,2%. La part de marché cumulée des propulsions alternatives atteint désormais 44,5%.

également interessant

Le top 3 des marques les plus appréciées par les automobilistes suisses est composé des constructeurs allemands Volkswagen, avec une part de marché de 10,8% en 2021, suivi par Mercedes Benz (9,1%) et BMW (8,8%).

Au seul mois de décembre, les immatriculations ont chuté de 16,7% sur un an à 24'523 unités, après un repli de 17,6% en novembre et de 25% en octobre.

"L'année automobile 2021 a été marquée par des difficultés de livraison dues à la pénurie de composants électroniques dans la production des véhicules et par des restrictions de transport internationales", a résumé la faîtière automobile dans un communiqué.

Selon un porte-parole d'Auto-Suisse, "depuis le début de la crise des puces, les constructeurs et les importateurs d'automobiles ont systématiquement privilégié les modèles à propulsion électrique dans la production et la livraison. Cette stratégie a porté ses fruits au cours des derniers mois et se reflète désormais dans les chiffres annuels".

Le nouvel exercice s'annonce compliqué. "Les longs délais de livraison des véhicules commandés avec les incertitudes correspondantes affectent l'ensemble du secteur", a déploré le porte-parole. Ce dernier table cependant sur une amélioration de la situation en seconde partie d'année.