Au total, 56'375 véhicules ont été écoulés, soit 13% de plus que l'année précédente, indique mardi la faîtière des importateurs Motosuisse dans un communiqué, qui évoque une "hausse impressionnante".

L'Office suisse de la moto et du scooter (OSMS) souligne que "ni les difficultés de livraison dues à la pandémie, ni la météo peu réjouissante du début de l'été n'ont pu stopper l'évolution positive du marché" et estime que sans ces contraintes, "il est fort probable que le nombre de nouvelles immatriculations aurait été nettement plus élevé".

également interessant

Succès des petites cylindrées

La progression a été particulièrement marquée dans le segment des motos (+19,4% à 35'258 unités). Ce dernier a été porté par l'explosion de la demande pour les cylindrées comprises entre 50 et 125 ccm, dont les ventes ont plus que quadruplé, pour atteindre 8480 véhicules.

En revanche, à l'exception encore des grosses cylindrées (plus de 1000 ccm), désormais reléguées à la deuxième place avec 8177 unités écoulées (+3,6%) toutes les autres catégories se sont affichées en repli.

L'année a également été positive pour les scooters, avec 18'611 véhicules vendus, soit 4,0% de plus qu'en 2020. Dans ce segment, l'engouement du public pour les modèles électriques s'est confirmé (+34,2% à 1775 unités). L'OSMS relève que la part des nouveaux scooters électriques s'est inscrite à 9,5% du marché en 2021.

L'organe de communication de la faîtière souligne que "dans le domaine des motos, la technologie électrique fait encore figure de parent pauvre pour des raisons techniques et, par conséquent, faute d'une offre attrayante".