Le dossier de candidature repose sur les résultats du volet de phase II du programme clinique Empathy, présentés il y a tout juste un mois, précise le bref communiqué du laboratoire zurichois.

La substance avait démontré son efficacité pour réduire la charge virale dans les huit jours suivant l'administration d'une dose unique, ainsi que pour limiter de près de 80% les risques d'hospitalisation ou de décès par rapport à un placebo.

également interessant
 
 
 
 
 
 

L'ensovibep a été découvert par Molecular Partners et fait depuis octobre 2020 l'objet d'une collaboration avec Novartis, moyennant un versement initial de 20 millions de francs et une prise de participation à hauteur de 40 millions. Novartis avait pris la main sur le développement au moment du passage en phase II, avant d'exercer son option sur les droits à l'issue de ce volet.