Les deux trains sont entrés en collision en fin d'après-midi dans le secteur de la gare d'Ebenhausen-Schäftlarn, au sud de la capitale bavaroise. "Il y a un mort et de nombreux blessés", plus de 10, a indiqué un porte-parole de la police de Munich.

La cause de l'accident n'est pas connue à ce stade, selon la police. Les deux trains de banlieue se sont apparemment percutés de plein fouet à un endroit où la ligne était à voie unique, selon les médias.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Plus de 200 personnels de secours se trouvaient sur place en début de soirée, a précisé la police. Selon le quotidien Bild, une centaine de passagers, dont des scolaires, voyageaient dans les deux trains.

Une radio locale a indiqué que deux trains avaient déjà failli entrer en collision dans la même zone en août dernier, mais les conducteurs avaient pu freiner à temps.

Les deux trains sont entrés en collision en fin d'après-midi dans le secteur de la gare d'Ebenhausen-Schäftlarn, au sud de la capitale bavaroise.

"Une personne a été tuée dans la collision de deux trains", a tweeté la police. Quatorze autres ont été blessées, a précisé un porte-parole de la police à l'AFP.

Des images des médias locaux montraient des passagers descendus sur les voies après la collision, avec un wagon ayant partiellement déraillé.

Cause inconnue

La cause de l'accident n'est pas connue à ce stade, selon la police. Les deux trains de banlieue se sont apparemment percutés de plein fouet à un endroit où la ligne était à voie unique, selon les médias.

Selon le journal Bild, les deux trains transportaient un total de 95 personnes. Plus de 200 personnels de secours se trouvaient sur place en début de soirée, a précisé la police.

Des passagers ont indiqué au journal local Münchner Merkur qu'ils avaient ressenti un choc violent et avaient été projetés hors de leurs sièges. L'opérateur ferroviaire Deutsche Bahn a indiqué qu'une enquête officielle avait été ouverte.

Markus Soeder remercie les sauveteurs

Le premier ministre de Bavière Markus Soeder s'est dit choqué par la "terrible nouvelle" et a remercié les sauveteurs pour leur "intervention rapide".

Une radio locale a indiqué que deux trains avaient déjà failli entrer en collision dans la même zone en août dernier, mais les conducteurs avaient pu freiner à temps.