Kiev n'honorera pas plus les règles de l'OMC envers la Russie, affirme la mission ukrainienne à Genève dans cet envoi auprès du représentant suisse qui préside le Conseil général, organe suprême de l'organisation, dévoilé jeudi sur les réseaux sociaux.

L'Ukraine, qui avait laissé prévoir cette décision la semaine dernière, considère que celle-ci est en ligne avec ses intérêts de sécurité nationale, comme prévu dans des accords de l'institution.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Elle souhaite que d'autres membres prennent une décision similaire. De son côté, mercredi soir, la directrice générale de l'OMC Ngozi Okonjo-Iweala s'était dite "triste" des effets du conflit pour le commerce.

Elle est notamment préoccupée par l'impact du conflit sur le commerce agricole et de produits alimentaires, de même que par l'augmentation des prix de l'énergie. Elle alerte sur les conséquences pour les populations.

Selon Kiev, l'offensive russe pourrait compromettre les possibilités d'avancer vers des accords, à quelques mois d'une ministérielle très attendue en juin à Genève. Au total, une dizaine de délégations, dont la Suisse, ont condamné devant l'OMC l'attitude de Moscou.