L'ampleur du renchérissement dépasse les attentes les plus élevées des économistes consultés par AWP, qui plafonnaient leurs prédictions à 0,5% sur un mois et 2,0% sur un an.

Apurée des produits frais ou saisonniers, ainsi que de l'énergie et des carburants, l'inflation sous-jacente a atteint 1,3% sur douze mois, contre encore 0,8% en janvier, selon les calculs de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiés jeudi.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Les carburants ont ainsi largement contribué à la hausse de l'indice, accompagnés par les loyers résidentiels et le mazout. La tendance a été atténuée par l'allègement du prix des baies et des nuitées hôtelières.

L'ampleur du renchérissement dépasse les attentes les plus élevées des économistes consultés par AWP, qui plafonnaient leurs prédictions à 0,5% sur un mois et 2,0% sur un an.

Apurée des produits frais ou saisonniers, ainsi que de l'énergie et des carburants, l'inflation sous-jacente a atteint 1,3% sur douze mois, contre encore 0,8% en janvier, selon les calculs de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiés jeudi.

Les carburants ont ainsi largement contribué à la hausse de l'indice, accompagnés par les loyers résidentiels et le mazout. La tendance a été atténuée par l'allègement du prix des baies et des nuitées hôtelières.