Cette centrale, située dans le sud du pays, est la plus grande d'Europe. Selon Kiev, des tirs de chars russes sur la centrale ont mis le feu à un bâtiment consacré aux formations et à un laboratoire. Les secours ont pu éteindre l'incendie.

"Le territoire de la centrale nucléaire de Zaporojjia est occupé par les forces armées de la Fédération de Russie", a indiqué l'organisme de l'Etat ukrainien chargé de l'inspection des sites nucléaires. "Aucun changement sur le plan de la radioactivité n'a été constaté", a-t-il ajouté.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Recensement des dégâts

Selon la même source, le personnel s'assure du bon fonctionnement du site et des inspections sont en cours pour recenser les dégâts dus aux évènements de la nuit.

Des six blocs, le 1er est débranché, les 2, 3, 5, 6 sont en phase de refroidissement, tandis que le 2 est opérationnel. L'agence ne dit pas cependant quel était le statut des blocs avant l'attaque.

"La sécurité nucléaire est maintenant garantie", a affirmé dans la nuit sur Facebook Oleksandre Staroukh, chef de l'administration militaire de la région de Zaporojie. L'attaque n'a fait aucune victime, ont indiqué les secours ukrainiens sur Facebook.

L'Otan condamne

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a condamné vendredi les bombardements "irresponsables" des forces russes sur la centrale. Il a appelé à mettre fin à la guerre.

"L'attaque contre une centrale nucléaire démontre le caractère irresponsable de cette guerre et la nécessité d'y mettre fin", a déclaré M. Stoltenberg, lors d'une brève intervention aux côtés du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken, avant une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères de l'Alliance.