Les deux commandants se sont réjouis d'une coopération qui dure depuis 50 ans entre les forces aériennes des deux pays. "Collaborer et renforcer les partenariats sont essentiels pour la sécurité. Nous ne pouvons pas attendre que les crises se produisent", a dit le général Brown devant la presse sur la base aérienne de Payerne (VD).

Cette coopération doit désormais "entrer dans une nouvelle ère" avec l'acquisition par la Suisse de 36 avions de combat F-35A, a ajouté Peter Merz. Un achat qui reste toutefois conditionné à une initiative d'une alliance de gauche, opposée à ce nouveau jet. "Cela serait le pire des scénarios. Pas pour moi, mais pour l'ensemble de la Suisse, dont l'espace aérien ne serait plus protégé", a jugé Peter Merz.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Le général Brown a vanté les avantages de cet avion de combat qui, selon lui, correspond parfaitement aux besoins de la Suisse. Il a aussi souligné que le F-35A était appelé à devenir le fer de lance de la flotte américaine "pour les décennies à venir."

Dans neuf pays européens

D'ici 2030, il sera aussi l'avion de combat le plus utilisé par les partenaires européens des Américains, avec quelque 500 appareils. Actuellement, neuf pays européens l'ont déjà commandé. A l'avenir, quelque 3000 F-35A devraient être opérationnels dans le monde. "Plus cet avion est utilisé, plus nous pouvons échanger des informations et plus nous pourrons l'améliorer", a continué le général Brown.

Durant sa visite en Suisse, le commandant de l'US Air Force a aussi rencontré Pälvi Pulli, cheffe de la politique de sécurité du Département de la défense, de la protection et des sports (DDPS), ainsi que le chef de l'armée suisse Thomas Süssli. A Payerne, Peter Merz lui a fait visiter la base aérienne, et notamment le simulateur de vol F/A-18.

Les deux commandants n'ont pas souhaité évoquer, devant la presse du moins, la guerre en Ukraine.