Aux termes d'un accord conclu avec le laboratoire américain en novembre, le Medicines Patent Pool (MPP)- une organisation internationale soutenue par les Nations unies et basée à Genève - a cédé des licences à 35 laboratoires qui vont produire un traitement oral, le "nirmatrelvir", contre le Covid-19, pour approvisionner 95 pays pauvres.

Ces accords "vont donner à des patients nécessiteux à travers le monde accès à un traitement oral contre le Covid-19", s'est félicité le PDG de Pfizer, Albert Bourla.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Parmi les 35 laboratoires associés à cette initiative 19 sont indiens et 5 chinois, a précisé MPP.

Les autres licences se répartissent entre le Bangladesh, le Brésil, la République dominicaine, la Jordanie, Israël, le Mexique, le Pakistan, la Serbie, la Corée du Sud et le Vietnam.

Une licence a également été accordée à un laboratoire ukrainien, qui n'a pas été encore en mesure de signer formellement en raison du conflit dans ce pays.

Le nirmatrelvir, associé au ritonavir, correspond au traitement Paxlovid du laboratoire Pfizer destiné avant tout aux populations à risque (personnes très âgées, immunodéprimées, atteintes de certaines maladies rares...).

Cette pilule est administrée par voie orale à raison de trois comprimés deux fois par jour pendant cinq jours. Il est recommandé de la prendre dès que possible après le diagnostic positif au Covid-19 et au maximum dans les cinq jours suivant l'apparition des symptômes.

Efficace contre Omicron, ce traitement réduit d'environ 85% le risque d'être hospitalisé ou de décéder du Covid, selon les études cliniques.

La Haute autorité de santé française l'a autorisé comme traitement curatif en France en janvier.