La levée des mesures anti-Covid n'a pas eu d'impact notable sur les ventes en ligne, explique la Haute école zurichoise des sciences appliquées (Zhaw), qui publie jeudi la cinquième édition de son enquête sur le commerce en ligne.

Tout n'est pas rose cependant. Les difficultés rencontrées par le secteur sont liées aux soucis d'approvisionnement et à l'inflation. Un quart des commerçants en ligne sondés se plaint des délais de livraison et 20% d'entre eux pointent du doigt les pénuries de matières premières ou de disponibilité. La fermeture de ports et l'absence de conteneurs, principalement en Asie, sont cités comme les principaux responsables de cette situation.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Les producteurs de matières premières et les fournisseurs basés en Ukraine n'ont pas pu livrer en raison de la guerre dans le pays, affectant l'approvisionnement des commerçants de produits alimentaires en ligne, souligne la Zhaw.

L'enquête relève par ailleurs que de plus en plus de "magasins virtuels" recourent aux services de places de marché comme Digitec Galaxus, Amazon ou Ebay pour écouler leurs produits.

La carte de crédit et la facture restent des incontournables pour les ventes en ligne en Suisse. Selon les auteurs de ce sondage, la plateforme de paiement mobile Twint semble cependant rattraper son retard. Pour près d'un quart des commerçants, ce système constitue désormais le moyen de règlement le plus utilisé par les clients.