Le premier groupe de construction de Suisse espère au moins stabiliser ses recettes à court et moyen terme, pour les étoffer par la suite dans des proportions non précisées, mais au travers d'une croissance organique agrémentée d'acquisitions.

La marge opérationnelle (Ebit) doit avoisiner dans un premier temps les 3,5%, puis grimper à plus de 4,5%. La barre pour les fonds propres est fixée à au moins 20% dans l'immédiat et à 25% sur le moyen terme, détaille un communiqué publié en matinée.

également interessant
 
 
 
 
 
 

L'entreprise escompte à terme renouer avec un flux et un niveau de trésorerie disponible positifs. L'objectif de dépasser les 130 millions de francs d'Ebit sur l'année en cours, hors facteurs jugés non récurrents, est toujours d'actualité.

La journée de mardi verra le directeur général André Wyss, le trésorier Stefan Baumgärtner et les responsables de divisions se succéder à la tribune pour expliquer comment ils comptent atteindre ces objectifs.