Son bénéfice net sur la période juillet-septembre s'est élevé à 3033,6 milliards de yens (20,5 milliards de francs) selon des résultats publiés vendredi, contre une perte d'environ 400 milliards de yens un an plus tôt et un débours record d'environ 23 milliards d'euros sur son premier trimestre.

SoftBank Group a enregistré un gain exceptionnel avant impôts de 5371,6 milliards de yens grâce à la cession entre août et septembre d'une portion conséquente de ses actions du géant chinois du commerce en ligne Alibaba, faisant passer sa part au capital de 23,7% à 14,6%. Le groupe avait annoncé cette méga-opération peu après la publication de ses résultats catastrophiques du premier trimestre, liés à la déconfiture mondiale des valeurs technologiques sous l'effet de l'inflation élevée et des resserrements monétaires néfastes à la croissance mondiale.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Mais ses nouveaux résultats trimestriels ne devraient pas dissiper les craintes des investisseurs sur la viabilité de son modèle d'activité dans la durée. Ainsi, pour un troisième trimestre d'affilée, le résultat des investissements de ses principaux fonds, Vision Fund 1 et 2, a été profondément négatif, avec une perte de 1434,4 milliards de yens.

Masayoshi Son, directeur général et fondateur de SoftBank Group, ne présentera pas les résultats trimestriels vendredi, contrairement à son habitude, avait fait savoir l'entreprise il y a quelques jours. M. Son avait coutume de faire de ces occasions une conférence-spectacle, promettant un avenir radieux à la tech et à sa société, avec des allégories parfois excentriques, telles des licornes volant au-dessus de la "vallée du coronavirus" ou une oie censée représenter SoftBank en train de pondre des oeufs d'or.