A la faveur de cette croissance "ambitieuse", Zurich Insurance (Zurich) entend générer un rendement de ses fonds propres sur la base du bénéfice d'exploitation après impôts (BOPAT) supérieur à 20%, écrit mercredi la compagnie en préambule à sa journée des investisseurs. Pour le cycle s'achevant fin 2022, l'assureur visait une progression de 14% pour cet indicateur.

Pour y parvenir, la multinationale des bords de la Limmat veut améliorer ses marges dans les affaires dommages et accidents, alors que les bénéfices du segment des assurances-vie doivent continuer à s'étoffer. En parallèle, les coûts doivent être maîtrisés. En outre, le partenaire américain Farmers, auquel Zurich fournit toute une palette de services, devrait continuer à croître à un taux moyen à un chiffre.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Cette évolution doit mener à une politique de versement aux actionnaires "attrayante", près des trois-quarts du bénéfice net annuel leur revenant devant être versés sous forme de dividendes. La distribution sera au moins aussi élevée que celle des trois dernières années, note Zurich.

Simplification et innovation au menu

Le groupe vise à fournir des niveaux élevés et continus de remises en espèces, qui devraient dépasser 13,5 milliards de dollars sur les trois ans. Zurich Insurance veut en parallèle maintenir sa solide position de capital, ciblant un taux d'au moins 160% au niveau du Test suisse de solvabilité (SST). La réalisation des cessions annoncées en Italie et en Allemagne devraient y contribuer.

"Nous avons l'intention d'accélérer encore la mise en oeuvre de notre stratégie afin d'établir une position de leader claire dans le secteur de l'assurance", a déclaré le directeur général Mario Greco, cité dans le communiqué. Des thèmes tels que l'expérience client, la simplification des affaires ou encore les innovations sont importants, a-t-il ajouté.

Dans l'assurance commerciale, Zurich maintient l'objectif d'un portefeuille équilibré et d'une exposition ciblée aux branches les plus attrayantes, sources d'accroissement des marges et de rendements sables. Une souscription disciplinée, l'amélioration de la qualité des informations, le passage à des activités plus équilibrées et le ciblage des risques doivent contribuer à soutenir la position du groupe et en améliorer la situation concurrentielle.

Dans ses affaires de détail, Zurich Insurance entend s'appuyer sur les bases existantes en renforçant la fidélité des clients. La multinationale entend y parvenir en recourant à des plateformes numériques, fournissant des propositions "pertinentes et personnalisées".

Dans l'activité Vie, Zurich Insurance veut poursuivre la concentration sur les produits de protection et d'épargne à faible capital. Ces produits ont représenté 95% des ventes d'équivalent de primes annuelles au premier semestre 2022, contre 85% en 2019. Les actions ciblées sur les portefeuilles hérités des activités d'épargne traditionnelles, sensibles aux taux d'intérêt, ont réduit l'exposition des affaires vie aux soubresauts des marchés financiers et ont encore amélioré les rendements.