Il devrait être évident que le public a besoin d'informations exactes en période de pandémie pour pouvoir faire confiance aux autorités, écrivent les journalistes d'investigativ.ch dans un communiqué publié lundi soir. A ses yeux, toutefois, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a fait preuve de "négligence dans l'application de la loi sur la transparence".

Dans ces documents publiés après moult hésitations, l'OFSP a préféré caviarder "plus que pas assez", regrette le réseau d'information. De plus, les journalistes d'investigation se sont souvent heurtés à des refus de la part de l'office fédéral. Certains attendent depuis plus de deux ans des documents décisifs sur le prix des médicaments.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Susciter le débat

Investigativ décerne chaque année depuis 2014 son "goldener Bremsklotz". Avec ce prix, il souhaite susciter le débat sur les conditions de production de l'information et son encadrement légal.

Les précédents lauréats sont le conseiller aux Etats Thomas Hefti (PLR/GL), l'Office fédéral de l'agriculture, le consultant en relations publiques Sacha Wigdorovits, l'ancienne présidente du Conseil national Christa Markwalder (PRD/BE), le Tribunal pénal fédéral, le conseiller national Jean-Luc Addor (UDC/VS), l'industriel Jørgen Bodum et le Secrétariat d'Etat à l'économie Seco.