La faîtière des importateurs automobiles espère un rétablissement dès l'année en cours, considérant que le ralentissement conjoncturel sera compensé par un effet de rattrapage, pour les véhicules légers notamment.

Le nombre de nouvelles immatriculations dans cette catégorie s'est affaissé de 14,8% à 24'909 véhicules, un phénomène qu'Auto Suisse attribue aux goulots d'étranglements dans la production de pièces de sous-traitance telles que les puces ou les faisceaux de câbles issus de la production en Ukraine. Camions et tracteurs à sellette neufs en revanche n'ont reculé que de 3,3% à 3449 unités.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Le désamour pour les campings-cars au sortir de la pandémie et des persistantes difficultés de livraison ont entraîné une chute de de 16,6% du nombre de véhicules de transport de personnes autorisés à la circulation.

Adjonction faite des voitures de tourisme, le nombre total de véhicules motorisés neufs immatriculés s'est replié de 6,6% à 261'408 unités.