Le marché de la toiture outre-Atlantique est devisé à 45 milliards de dollars et suit une courbe de croissance rapide, souligne le communiqué diffusé mardi. Holcim s'est fixé pour objectif de réaliser à l'horizon 2025 quelque 30% de ses recettes sur l'attractif segment de la couverture, de l'isolation et de la rénovation, regroupé au sein de la division Solutions and Products.

Les panneaux de fibre de verre doivent s'intégrer dans l'offre des sociétés américaines Malarkey Roofing Products et Elevate - nouvelle raison sociale du spécialiste des toits plats Firestone Building Products - toutes deux reprises en 2021 pour respectivement 1,35 milliard et 3,4 milliards de dollars.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Le site marylandais représente déjà de la quatrième acquisition annoncée par Holcim depuis le début de l'année et la seconde en deux jours aux Etats-Unis. Ces dernières semaines, Holcim avait aussi racheté l'italien Nicem et le français Chrono Chape.

L'année dernière, outre plusieurs petits rachats, le groupe avait aussi obtenu le feu vert des autorités pour la cession de plusieurs activités, notamment de ses actifs brésiliens repris par Companhia Siderúrgica Nacional (CSN) et de ses filiales indiennes Ambuja Cements et ACC vendues au groupe Adani pour 6,4 milliards de francs.

Chez Vontobel, Bernd Pomrehn salue une cadence de transformation du cimentier alémanique en une société plus innovante et moins polluante encore sous-estimée par nombre d'investisseurs.