Ce chiffre représente près de 6% de ses effectifs mondiaux (42'000 personnes.)

Les 2000 à 2500 postes qui seront supprimés sont «la prochaine étape (d'un) plan de transformation qui court sur plusieurs années», écrit Rolls-Royce.

«Nous bâtissons un Rolls-Royce prêt pour l'avenir. Cela veut dire une organisation plus allégée et efficace», a commenté le directeur général Tufan Erginbilgic dans le communiqué.

également interessant
 
 
 
 
 
 

La restructuration dévoilée mardi prévoit de réunir les fonctions d'ingénierie, technologie et sureté «dans une seule équipe».

Rolls-Royce avait renoué avec les bénéfices en 2021 après une importante perte l'année précédente, quand il avait fortement souffert de la pandémie et de son impact colossal sur le secteur de l'aviation.

Puis le groupe est de nouveau lourdement retombé dans le rouge en 2022.

En août de cette année, le motoriste avait publié un bénéfice net part du groupe de 1,2 milliard de livres (1,3 milliard de francs) pour le premier semestre, contre une perte de 1,6 milliard sur la même période un an plus tôt, qui s'expliquait notamment par une lourde dévaluation de contrats de change avec l'envolée du dollar.

M. Erginbilgic, qui a pris les rênes de Rolls-Royce début 2023, avait détaillé en début d'année un ambitieux plan de transformation, qui comprend notamment une revue stratégique afin de prioriser les investissements «vers les opportunités les plus rentables».