En mai, les ventes au détail - un indicateur clé des dépenses de consommation - ont progressé de 3,7% en glissement annuel, après une hausse de 2,3% en avril, selon le Bureau national des statistiques (BNS). Une augmentation supérieure aux prévisions des analystes de Bloomberg, qui l'avaient évalué à 3%.

La production industrielle a néanmoins ralenti, avec certes une hausse de 5,6% en mai, mais au-deçà de l'augmentation de 6,7% en avril et de la prévision de Bloomberg à 6,2%. Le BNS a qualifié les chiffres du mois de mai de «généralement stables», ajoutant que «l'économie nationale a continué à se redresser et à s'améliorer».

également interessant
 
 
 
 
 
 

Le Fonds monétaire international (FMI) a relevé fin mai sa prévision de croissance pour la Chine à 5% pour 2024, en ligne avec l'objectif fixé par Pékin, mais il s'inquiète des défis qui demeurent sur le plan industriel et budgétaire. L'économie chinoise doit notamment surmonter la crise du secteur du logement et de la construction, qui souffre depuis 2020 d'un durcissement par Pékin des conditions d'accès au crédit pour les promoteurs immobiliers, afin de réduire leur endettement.

Selon Zhang Zhiwei, président de Pinpoint Asset Management, une société de gestion d'actifs basée à Hong Kong, la série de mesures introduites en mai par le gouvernement pour relancer l'immobilier «n'a pas encore stimulé la demande des acheteurs».

S
SDA