Située à Changzhou, près de Shanghai, cette usine de la coentreprise entre Nissan et le chinois Dongfeng avait une capacité de production de 130'000 véhicules par an, a précisé à l'AFP un porte-parole du constructeur japonais.

Cela représente environ 8% de la capacité totale de production actuelle de Nissan dans le pays (1,6 million de véhicules).

«Dongfeng Nissan a cessé de produire dans son usine de Changzhou et cela fait partie de notre optimisation», selon une brève déclaration du constructeur nippon transmise à l'AFP, confirmant des informations parues plus tôt vendredi dans le quotidien économique Nikkei.

également interessant
 
 
 
 
 
 

Les ventes de Nissan en Chine ont chuté de 24,1% en 2023 en volume (-16,1% à périmètre constant), face à la concurrence devenue redoutable des constructeurs locaux comme BYD, qui cassent les prix dans l'électrique.

Nissan a vendu environ 800'000 véhicules en Chine l'an dernier, soit à peine 50% de ses capacités de production dans le pays.

Le groupe reste cependant déterminé à remonter la pente en Chine, son deuxième principal marché après les Etats-Unis, en développant des modèles électrifiés spécifiquement pour ce pays et en y améliorant sa compétitivité.

Fin mars, Nissan s'est fixé l'objectif de redresser ses ventes en Chine à un million d'unités par an d'ici trois ans.

Le constructeur nippon compte aussi utiliser à partir de 2025 une partie de ses capacités de production existantes dans ce pays pour l'export, à raison de 100'000 unités par an.

S
SDA