Six activistes du collectif 269 Libération animale étaient installés sur le toit du bâtiment, a constaté un photographe de l'agence de presse Keystone-ATS sur place lundi vers 06h00. Une huitantaine d'autres militants se sont enchaînés à des machines à l'intérieur du site, a indiqué au photographe une activiste. La police est présente sur place, mais n'est pas intervenue.

Dans un communiqué, le mouvement souligne que l'abattoir de Courtepin abat près de 35 millions de poulets par an. Il reproche à Migros, «le plus gros investisseur publicitaire» du pays, d'avoir «une influence particulièrement importante sur la consommation».

également interessant
 
 
 
 
 
 

Pour 269 Libération animale, Migros «a montré à bien des reprises que ses profits valent plus que les vies animales et le respect des employés. Son modèle d'élevage intensif et de production pollue et dégrade l'environnement, s'opposant à la perspective d'une société qui produit son alimentation de manière écologique et durable».

Le mouvement antispéciste, fondé en France en 2016, revendique 26 blocages d'abattoirs en Europe, l'occupation de sièges sociaux des grands groupes de l'agro-alimentaire et la «libération» de plus de 3800 animaux.

S
SDA